Vidéos : Explicit Instruction - Elementary (Anita Archer) Imprimer Envoyer
Pédagogie Explicite - Vidéos
Écrit par Anita Archer   
Vendredi, 06 Mai 2011 00:00

Explicit Instruction

Elementary

Anita Archer

Source : Explicit Instruction

Vidéos mises en ligne sur le site Form@PEx
avec l'autorisation expresse du Dr Anita Archer

Traduction : Françoise Appy

video

 

Description: Le Dr. Archer a eu l’occasion de faire des leçons en enseignement explicite dans de nombreuses classes, normales ou spécialisées. Ces clips vidéo illustrent de nombreux concepts et des façons de faire qui sont introduites dans Explicit Instruction: Effective and Efficient Teaching. Les enseignants, les universitaires et les formateurs sont invités à visionner ces clips afin d’analyser et de porter un œil critique sur ces procédures pédagogiques.

Suggestions d’utilisation: Chaque  vidéo est accompagnée d’un guide. Nous vous suggérons de le télécharger et de l’imprimer avant de visionner la vidéo. Lisez la description et les points importants qui sont suggérés. Pendant que vous regardez, prenez des notes relatives au point important. Après avoir vu la vidéo, partagez vos remarques avec vos collègues et lisez le feedback fourni par Dr. Archer.

Les limites de l’utilisation de ces vidéos: Aucune personne ni organisation n’a la permission d’intégrer ces vidéos dans un site commercial ni de les utiliser de quelque manière que ce soit dans un but lucratif, sans la permission du Dr. Archer.

 

 


 

 

Vidéo #1

Enseigner une participation active – CE1


 

Niveau : CE1 - Roosevelt Elementary School

Lieu : Vancouver, Washington

Vidéaste : Dima Yaremenko

Durée : 06:12

Introduction : Il est possible d’avoir adopté une méthode basée sur les données probantes ou mis en place un programme particulier et de n’avoir pas obtenu les résultats attendus. Les leçons doivent être délivrées de sorte qu’elles maintiennent l’attention des élèves et leur engagement. Dans cette vidéo, le Dr Archer enseigne aux élèves comment répondre durant la leçon. Remarquez qu’elle ne se contente pas de dire aux élèves ce qu’elle désire. Elle enseigne les comportements en utilisant les même démarches et étapes pédagogiques du modelage et de la pratique guidée que lors de l’enseignement des disciplines.

Point importants :

En regardant cette vidéo :
1) Notez les procédures de participation active qui sont enseignés directement aux élèves.
2) Identifier d’autres bonnes procédures pédagogiques.

Feedback :

1. Notez les procédures de participation active qui sont directement enseignées aux élèves.

Le Dr. Archer a enseigné aux élèves deux façons spécifiques de répondre : par réponses chorales et par les réponses à un partenaire. Les pratiques suivantes sont modelées puis pratiquées.

  • Réponses chorales (en groupe)
    Utilisation
    Lorsque les réponses sont courtes et identiques pour chacun.
    Procédure
    – Pour indiquer qu’il faut répondre, l’enseignante a posé une question, a levé ses mains, a donné le temps de réfléchir, et ensuite a baissé ses mains et a dit “à vous” pour déclencher la réponse.
    Enseignement
    – L’enseignante a introduit la procédure, l’a modelée, et ensuite l’a faite pratiquer jusqu’à ce que les élèves répondent systématiquement.
  • Réponses à un partenaire
    Utilisation
    – lorsque les réponses sont longues et qu’il y a plusieurs réponses possibles.
    Consignes aux partenaires

    a. L’enseignante a désigné les partenaires et leur a donné les numéros 1 et 2 afin de distribuer les réponses.
    b. L’enseignante s’est assurée que les élèves se souvenaient de leur numéro.
    c. L’enseignante a introduit une stratégie de partenariat (regarder, se pencher, et chuchoter), a modelé cette stratégie et l’a faite pratiquer par les élèves ainsi qu’elle l’a montré.

2. Identifier d’autres bonnes pratiques pédagogiques.

  • Gestion
    a. Anticiper : L’enseignante a anticipé les attitudes des élèves. Ceux-ci s’attendaient à ce que les enseignants se tiennent au fond de la classe ; par conséquent, ils se tourneraient vers eux et en profiteraient pour leur faire un salut ainsi qu’au caméraman.
    b. Des attentes claires :
    - L’enseignante a formulé des attentes claires pour chaque segment de la leçon.
    -
    L’enseignante a introduit des comportements appropriés à cette leçon (redresse-toi, regarde-moi, sois malin) a modelé ces comportements et a fourni une pratique sur ces comportements.
    c. Organisation de la salle de classe
    - Les élèves sont installés pour faire face à l’enseignante pendant la leçon.
    - Les élèves sont assis à côté de leurs partenaires.
  • Attention des élèves
    Un certain nombre de facteurs soutiennent l’attention des élèves. Parmi eux :
    a. une allure soutenue,
    b. un contact avec les élèves par l’utilisation du sourire, des prénoms, du contact visuel, du toucher,
    c. l’utilisation d’astuces pour gagner l’attention (“Les yeux sur moi”),
    d. une proximité avec les élèves,
    e. une surveillance,
    f. et l’utilisation des éloges.


 


 

 

Vidéo #2

Procédures pour la lecture – CE2


 

Niveau : CE2 - Aloha Huber Park Elementary School

Lieu : Beaverton, Oregon

Vidéaste : Dima Yaremenko

Durée : 07:18

Introduction :
Le plus souvent, les enseignants font lire les élèves chacun à leur tour. Les inconvénients de cette pratique sont bien connus de tous : 1/ elle réduit la quantité de pratique, puisque la lecture est distribuée alternativement à chacun, 2/ parfois les voix ne portent pas, 3/ les élèves faibles n’osent pas, 4/ certains élèves décrochent, 5/ les élèves non sollicités pour lire peuvent poser des problèmes de comportements, 6) l’ennui s’installe, et 7) encore bien d’autres que vous ajouterez vous-mêmes.
Dans cette vidéo, le Dr Archer nous rappelle simplement d’autres façons de faire lire les élèves. Bien qu’elle le fasse très rapidement pour les besoins d’une courte vidéo, ces pratiques devraient être utilisées souvent pour la relecture ultérieure de passages dans un grand ou petit groupe.

Point importants :

En regardant cette vidéo :
1) Vous identifierez les procédures de lecture utilisées.
2) Vous noterez les autres bonnes pratiques pédagogiques.
3) Vous réfléchirez à diverses suggestions que vous pourriez faire à l’enseignante.

Feedback :

1) Identifier les procédures de lecture utilisées.

a. Lecture silencieuse

* Avantages

• A l’école élémentaire, les élèves peuvent lire silencieusement avant de lire oralement. Le résultat est qu’ils seront plus précis et plus confiants lors de la lecture orale.
• Les élèves ont l’opportunité de mettre en pratique leurs habiletés de décodage sur les mots inconnus.
• Tous les élèves lisent. Cependant, sauf si de très bonne procédures sont utilisées, il y a aura toujours un certain nombre de « simulateurs de lecture silencieuse ».

* Procédure (Lecture silencieuse)

• L’enseignante indique ce qui doit être lu silencieusement.
• Sachant qu’il y a toujours des élèves qui lisent plus vite, l’enseignant leur demande de relire une fois qu’ils ont fini.
• L’enseignante annonce aux élèves qu’ils liront à voix basse lorsqu’il touchera leur livre ou leur dos.
• L’enseignante se déplace dans la classe en écoutant les élèves et en collectant des données sur leur façon de lire (3. Courante et juste; 2. Juste mais non courante; 1. Ni courante ni juste).

b. Lecture chorale

* Avantages

Tous les élèves lisent. Il y a beaucoup de pratique.
• L’enseignante modèle une lecture expressive et courante.
• Cela permet aux élèves faibles de se structurer. S’ils ne connaissent pas un mot, ils l’entendent.

* Procédure

• En anticipant et en sachant que certains élèves se précipitent et lisent plus vite que les autres, l’enseignante prévient : “maintenez votre voix sur la mienne”.
• L’enseignante s’assure que tous les élèves sont au bon endroit en leur faisant placer le doigt au-dessous du premier mot et leur demande de se vérifier entre eux.
• L’enseignante lit à allure modérée (mais aurait pu lire encore plus lentement).
• Quand un élève ne lit pas, la classe relit une page. Ainsi, l’attente est claire : tous doivent lire.

c. Lecture Closure

* Avantages

Tous les élèves lisent. Il y a beaucoup de pratique.
• L’enseignante modèle la lecture courante avec expression.
• Cette pratique contient une aide intégrée pour les élèves plus faibles. S’ils ne connaissent pas un mot, ils l’entendront.
• C’est une bonne pratique quand tous les élèves sont concentrés et le matériel prêt rapidement.
• Une excellente pratique pour lire des énoncés de problèmes, des consignes et des instructions.

* Procédure

• L’enseignante lit un morceau du texte, s’arrête puis les élèves lisent la suite.
• L’enseignante omet les mots les plus porteurs de sens.
• Si deux mots vont ensemble, (ex : bande dessinée, Moyen Age )il faut omettre le deuxième.

d. Lecture à un partenaire.

* Avantages

• Cela crée beaucoup de pratique.
• L’enseignante peut se déplacer dans la classe et surveiller la lecture des élèves.
• Excellente procédure pour la relecture d’un passage.
• Aide à installer un climat coopératif dans la classe.

* Procédure

• L’enseignante compose les paires avec un élève faible accompagné d’un élève moyen.
• L’enseignant leur attribue des numéros, 1 et 2 pour la répartition des tâches.
• Les élèves savent déjà comment corriger les erreurs des autres.
• L’enseignante surveille en maintenant les élèves sur la tâche et en corrigeant les erreurs de lecture orale.

2) Notez les autres bonnes pratiques pédagogiques.

• L’enseignante revoit la prononciation et le sens des mots difficiles avant la lecture.
• Quand fait opérer la révision du sens des mots, l’enseignante utilise une routine pédagogique afin que les élèves soient plus attentifs au terme qu’à la tâche. (a. L’enseignant pose une question. b. Les élèves lèvent le pouce quand ils connaissent la réponse. c. Les élèves chuchotent la réponse à leurs partenaires. d. Les élèves disent la réponse.)
• L’enseignante surveille constamment les performances des élèves.
• Quand elle introduit une stratégie, l’enseignante “pense à haute voix”.
• Un climat positif et d’entraide est créé.

3) Pensez à toute suggestion que vous pourriez faire à l’enseignant.

• Pendant la lecture chorale, ralentir un peu le débit pour être sûr que les élèves suivent votre rythme.
• Lorsque vous posez une question de compréhension, suivez ces étapes :

o Posez la question.
o Donnez à chacun le temps de réfléchir.
o Permettez aux élèves de dire les réponses à leurs partenaires.
o Sollicitez un élève et demandez-lui de répondre.
o Discutez sa réponse.

 

 


 

 

Vidéo #3

Lire une histoire aux élèves : Wolf! – CE1


 

Niveau : CE1 - McKinley Elementary School

Lieu : Tacoma, Washington

Matériel : Wolf ! Beckie Bloom

Vidéaste : Dima Yaremenko

Durée : 14:16

Introduction : Dans les classes élémentaires, nous lisons souvent des livres aux enfants, non seulement pour les distraire ou pour meubler un temps mort, mais pour enrichir leur vocabulaire, améliorer leurs habiletés de compréhension, les introduire à des genres, à des auteurs, à des informations spécifiques. Quand la lecture à haute voix fait systématiquement partie de notre programme de français, diverses procédures basées sur les données probantes doivent être utilisées afin d’optimiser les bénéfices.

Point importants :

En regardant cette vidéo,
1) Vous identifierez les pratiques utilisées pour étayer la compréhension des nouveaux mots de vocabulaire.
2) Vous identifierez les procédures utilisées pour permettre la compréhension de l’histoire.
3) Vous noterez les autres procédures pédagogiques efficaces.

Feedback :

1. Identifier les pratiques utilisées pour permettre aux élèves de comprendre les nouveaux mots de vocabulaire.

a) Une brève explication des mots nouveaux est incluse dans la lecture à haute voix, sans interrompre le flux de l’histoire.
b) L’enseignante montre les illustrations pour favoriser la compréhension du vocabulaire.
c) L’enseignante ajoute des gestes (ex : observer, avoir faim) pour enrichir le vocabulaire.

2. Identifier les procédures utilisées pour faciliter la compréhension du livre.

Voici les pratiques basées sur les données probantes qui ont été utilisées :
a) Un livre attractif a été utilisé.
b) La lecture basée sur la réussite a été utilisée.
c) Des questions sont posées pour vérifier la compréhension, pour concentrer l’attention des élèves sur l’information importante, et pour augmenter le degré d’implication sur la tâche.
d) Les élèves sont engagés activement dans la lecture du livre.

3. Notez les autres bonnes procédures pédagogiques.

Les pratiques ont pu être relevées :
a) L’allure était vive mais non frénétique.
b) L’enseignante était connectée avec les élèves.
c) Le climat de classe était positif.
d) L’enseignante a obtenu des réponses de la part des élèves comprenant :
- des réponses de groupe (chorales)
- des réponses à un partenaire
- des réponses à un partenaire suivies de tours individuels
- lever le pouce
e) Quand un élève n’avait pas la réponse, l’enseignante ne le laissait pas mais lui fournissait des éléments pour trouver et lui donnait ensuite la réponse.

NOTE: La vidéo intitulée Vocabulary Instruction – 2nd met en scène le même groupe d’élèves. Dans la deuxième vidéo, les élèves suivent l’enseignement du vocabulaire important à partir du livre de lecture à haute voix.

 

 


 

 

Vidéo #4

Enseignement du vocabulaire – CE1


 

Niveau : CE1 - McKinley Elementary School

Lieu : Tacoma, Washington

Matériel : Wolf! (Becky Bloom)

Vidéaste : Dima Yaremenko

Durée : 07:54

Introduction : Les élèves ont écouté l’histoire Wolf ! de Becky Bloom, lue à haute voix. Pendant la lecture, de courtes explications ont été données. Trois mots ont été sélectionnés pour un enseignement solide et explicite du vocabulaire : concentrate, impressed, et educated.

Point importants :

En regardant cette vidéo, demandez-vous :
1) Quelles sont les étapes dans l’introduction de chacun des mots de vocabulaire ?
2) Quelles autres bonnes pratiques pédagogiques avez-vous observées?

Feedback :

1. Quelles étapes pédagogiques sont utilisées pour introduire chaque mot ?

Les étapes suivantes ont été utilisées :
a. Introduire le mot.
-
Écrire le mot au tableau ou le montrer.
- Prononcer le mot ou aider les élèves à le déchiffrer.
- Faire prononcer le mot par les élèves, le faire répéter un certain nombre de fois s’il s’agit d’un mot non familier ou difficile à prononcer.
b. Proposer une explication compréhensible par les enfants.
- Assurez-vous que la définition contienne des mots connus et soit facile à comprendre.
c. Illustrer par des exemples.
-
Les exemples peuvent être concrets, visuels ou verbaux.
- Les exemples verbaux ont été utilisés pour illustrer les mots concentrate, impressed, et educated.
d. Vérifier la compréhension des élèves.
- Utilisez une des méthodes suivantes :
* Posez des questions de fond.
* Montrez la différence entre exemples et contre-exemples.
* Demandez aux élèves de donner des exemples.

2. Quelles autres bonnes pratiques pédagogiques avez-vous observées ?

L’enseignant
a. A impliqué activement les élèves dans l’apprentissage par l’utilisation :
- De réponses en groupe (réponses chorales) quand les réponses étaient identiques et courtes.
- De réponses au partenaire quand les réponses étaient multiples et longues.
- De réponses au partenaire suivies de tours individuels.
- Du pouce en l’air pour indiquer qu’ils avaient une réponse.
b. A enrichi l’enseignement du vocabulaire en:
- Faisant appel au décodage dans la présentation des mots en demandant aux élèves de lire en décomposant syllabiquement, pour les mots longs.
- Impliquant les élèves dans les exemples.
- Fournissant des expositions multiples à chaque mot.
- Reliant les mots à leur utilisation dans la lecture à haute voix de l’histoire.
- Révisant les mots à la fin avec des associations de mots simples.
- Suggérant des façons d’utiliser les mots.
c. A aidé les élèves lors des réponses à un partenaire, leur permettant de réussir lorsqu’ils devaient répondre devant leurs camarades de classe.

NOTE: Dans la vidéo intitulée Lire une histoire aux élèves : Wolf – les élèves participent à la lecture du livre Wolf!. Après la lecture de l’enseignante, on leur enseigne trois mots de l’histoire, ainsi que le montre la présente vidéo.

 

 


 

 

Vidéo #5

Dictée de mots et de phrases – CE1


 

Niveau : CE1 - Roosevelt Elementary School

Lieu : Vancouver, Washington

Vidéaste : Dima Yaremenko

Durée : 08:28

Sujet : orthographe (encoder pour aider à l’enseignement du décodage)

Introduction :
L’enseignement de l’orthographe est important pour de multiples raisons. De toute évidence, une bonne orthographe est une habileté nécessaire pour tous les types de communication. Quand les élèves parviennent à orthographier de manière automatisée, ils peuvent mettre toute leur énergie cognitive au service de leurs idées, augmentant ainsi la qualité de leurs productions. De plus, quand ils sont guidés pour écrire des mots contenant des éléments spécifiques (ex : associations phonèmes-graphèmes, préfixes, suffixes, terminaisons flexionnelles) ayant été enseignés lors des leçons de décodage, cela permet de renforcer à la fois la lecture et l’orthographe.
Souvent, la pratique de l’orthographe passe par des fiches à compléter qui ne participant pas forcément à l’amélioration de la performance (ex : épeler des mots, chercher des mots dans le dictionnaire). La dictée de mots par l’enseignant ou par un élève avec correction immédiate est une excellente alternative aux activités d’épellation. Dans cette mini leçon, ont été intégrées à la dictée de mots et de phrases, plusieurs pratiques basées sur les données probantes.

Point importants :

En regardant cette vidéo :
1) Identifiez les étapes utilisées pour chaque mot. Concentrez-vous sur les procédures pour la dictée des mots et pour la correction/rétroaction.
2) Identifiez les procédures utilisées pour échafauder la dictée de phrases.
3) Remarquez les autres procédures pédagogiques importantes.

Feedback :

1. Identifier les étapes utilisées pour chaque mot. Concentrez-vous sur les procédures pour la dictée des mots et pour la correction/rétroaction.

Les étapes suivantes ont été utilisées :
- L’enseignante dit le mot.
- L’enseignante dit le mot dans une phrase.
- Les élèves répètent le mot.
- L’enseignante et les élèves lèvent un doigt pour chaque son du mot.
- Les élèves prononcent eux-mêmes les sons pendant qu’ils écrivent le mot.
- L’enseignante écrit le mot sur le tableau pour corriger.
- Si un élève a fait une erreur, il barre le mot et le réécrit.

2. Identifiez les procédures utilisées pour échafauder la dictée de phrases.

Les procédures suivantes ont été utilisées pour permettre aux élèves de réussir la dictée de phrases.
Dictée de phrases
- L’enseignante dit la phrase en entier et la fait répéter aux élèves.
- Puis, l’enseignante dicte la première partie de la phrase et donne assez de temps aux élèves pour l’écrire.
- Pendant que les élèves écrivent, l’enseignante se déplace dans la classe et surveille le travail.
Feedback
- L’enseignante a fourni une rétroaction sur chaque mot.
- Les élèves recevaient des points pour une bonne orthographe, pour le respect des majuscules et de la ponctuation. L’usage des points permet aux élèves d’être plus intéressés par la tâche et plus attentifs.

3. Remarquez les autres procédures pédagogiques importantes.

Surveiller
L’enseignante se déplace constamment dans la classe pour surveiller et guider le travail des élèves.
Un enseignement routinier
Les mêmes étapes pédagogiques ont été utilisées dans la dictée de chacun des mots. Quand on utilise des routines, les élèves peuvent centrer leur attention sur le contenu de la leçon plutôt que sur la tâche. De la même façon, l’enseignant familier de cette routine peut accélérer le rythme de la leçon.
Un feedback immédiat
La correction-rétroaction sur chaque mot ou phrase a été donnée immédiatement.
Le temps passé à la tâche
Alors que le climat de classe était très positif, les élèves et l’enseignant ont été occupés à leurs tâches tout au long de la leçon.
Renforcement positif
Tout au long de la leçon, les élèves ont été encouragés pour leur implication à la tâche et leur bonne orthographe. Le renforcement était prodigué par le biais de commentaires positifs, de signes indiquant les bonnes réponses relatives à des mots nouveaux, la délivrance de points, ainsi que des éléments de communication non verbale (sourires, signes d’acquiescement).

 

 


 

 

Vidéo #6

Écrire un résumé avec un guide – CP

 

 

Niveau : CP - Waiakea Elementary School

Lieu : Hilo, Hawaii

Vidéaste : Dima Yaremenko

Durée : 10:13

Introduction :
L’une des procédures les plus efficaces pour améliorer la compréhension est de demander aux élèves un résumé de ce qu’ils ont lu. Quand il écrit un résumé, l’élève doit réfléchir attentivement à l’information contenue dans le passage, sélectionner la plus importante pour le résumé écrit et combiner les idées, si possible en une seule phrase. Lors du processus, l’élève doit être conscient de l’organisation du paragraphe, des enchaînements entre les phrases, et des conventions d’écriture comme l’orthographe et la ponctuation.
A cause de la complexité de cet exercice, les élèves d’élémentaire ont besoin de beaucoup d’aide pour réussir. Leur donner un guide d’écriture est un moyen pour les aider à écrire des résumés. Dans cette vidéo, les élèves complètent un plan d’écriture (il s’agit d’un texte à trous) résumant un article documentaire qu’ils ont lu ; il parle des stades de la vie d’un papillon.

Point importants :

En regardant cette vidéo :
1) Listez toutes les bonnes pratiques que vous observez.

Feedback :

1. Listez toutes les bonnes pratiques que vous observez.

Pendant la leçon, l’enseignant.

  • A suscité:
  1. Des réponses de groupe (réponses chorales)
  2. Des réponses aux partenaires
  3. Des réponses aux partenaires suivies de réponses individuelles et
  4. A fait utiliser le pouce (en haut ou en bas).
  • A maintenu l’attention des élèves :
  1. En ayant préparé son enseignement
  2. En utilisant un rythme soutenu
  3. En accompagnant les élèves lors du travail avec les partenaires et,
  4. En créant un environnement positif.
  • A aidé les élèves dans l’écriture du résumé en :
  1. Les guidant pour remplir le texte à trous
  2. Modelant la relecture du texte pendant leur travail et en leur demandant « Est-ce que cela a du sens ? »
  3. Modelant les stratégies orthographiques comme : Demander à l’élève « regarde et copie » (caterpillar, chrysalis), dire un mot très lentement, segmenter un mot selon les sons qui le composent et écrire les lettres qui correspondent (cracks)
  4. Fournissant de l’aide orthographique en listant les mots au tableau
  • A indiqué des attentes claires tout au long de la leçon en :
  1. Exigeant l’attention de tous avant de donner les consignes
  2. Demandant aux élèves de lever leur crayon lorsque des consignes importantes sont données. En faisant ce geste, les élèves sont obligés de se redresser et d’écouter l’enseignante.
  • A suivi et aidé les élèves individuellement en se déplaçant partout, en regardant partout, et en parlant à tous.
  1. Se déplaçant partout (circuler dans la classe)
  2. Regardant partout (regarder les productions de tous les élèves)
  3. Parler à tous (féliciter, encourager, fournir les corrections)

 

 


 

 

Vidéo #7

Enseignement du vocabulaire – GS


 

Niveau : GS - McKinley Elementary School

Lieu : Tacoma, Washington

Vidéaste : Dima Yaremenko

Durée : 06:15

Introduction :
Les élèves qui entrent en GS, présentent de grandes disparités entre eux sur le plan du niveau en vocabulaire. Si nous voulons réduire l’écart entre élèves issus de milieux économiques différents, écart que l’on constate dans les plus grandes classes, nous devons fournir un enseignement du vocabulaire systématique, solide et explicite dans les classes primaires.
L’une des meilleures sources pour le vocabulaire se trouve dans les livres que nous lisons à haute voix aux élèves. Dans cette vidéo, les élèves ont écouté une histoire : Honk! : The Story of a Prima Swanerina. On leur a appris le sens de trois mots de cette histoire.
Cette leçon de vocabulaire vient après une période de lecture de 90 minutes au total au cours de laquelle les élèves ont découvert l’histoire Honk ! Les troupes sont épuisées. Cette vidéo nous rappelle toutes les difficultés pour enseigner et maintenir l’attention des élèves. Il n’y a aucun doute … enseigner est une tâche difficile..

Point importants :

En regardant cette vidéo demandez-vous :
1) Est-ce que l’enseignante a utilisé une routine pour l’enseignement de chaque mot de vocabulaire passant par les étapes suivantes :

  1. Introduire le mot ?
  2. Présenter l’explication d’un camarade ?
  3. Illustrer le mot par des exemples ?
  4. Vérifier la compréhension des élèves ?
  5. Réviser les mots ?

2) Quelles autres bonnes pratiques avez-vous observé ? Quelles suggestions pourriez-vous faire à l’enseignante ?

Feedback :

  1. 1. Est-ce que l’enseignante a utilisé une routine pour l’enseignement de chaque mot de vocabulaire passant par les étapes suivantes :
  1. Introduire le mot ?
  2. Présenter l’explication d’un camarade ?
  3. Illustrer le mot par des exemples ?
  4. Vérifier la compréhension des élèves ?
  5. Réviser les mots ?

L’enseignante a suivi toutes ces étapes pour introduire chaque mot. A la fin de la leçon, elle a fait réviser les mots. Cette vidéo montre que la pratique des routines d’enseignement aide l’enseignant même si le groupe est un peu plus « difficile » (bien que très gentil).

2. Quelles autres bonnes pratiques avez-vous observé ? Quelles suggestions pourriez-vous faire à l’enseignante ?

Pendant la leçon, l’enseignante à impliqué activement les élèves en leur demandant :

  1. De répondre en groupe.
  2. De partager les idées avec leurs partenaires.
  3. De partager les idées avec leurs partenaires puis avec la classe.
  4. De répondre par des mouvements ou des mimiques faciales.

L’enseignante a enrichi l’enseignement du vocabulaire en :

  1. Ajoutant des gestes et des mouvements.
  2. Vérifiant la compréhension par l’utilisation d’exemples et de contre-exemples.
  3. Expliquant l’utilité d’apprendre ces trois mots.
  4. Ajoutant une touche d’humour.

Quelles suggestions pourriez-vous faire à l’enseignante ?

Si je devais refaire cette leçon, je ferais ceci:

Je choisirais de faire cette leçon de vocabulaire plus tard dans la journée, après avoir révisé l’histoire racontée. OU

Je tâcherais de créer un environnement plus propice à susciter l’attention des élèves en :

  1. Installant les deux derniers rangs d’élèves sur des chaises afin qu’ils restent visibles.
  2. Réorganisant l’agencement des élèves afin que les élèves inattentifs se trouvent près de l’enseignant.
  3. Choisissant plus attentivement les partenaires.
  4. Réorganisant les horaires des activités afin que les élèves aient une tâche écrite avant cette leçon.

Choisissez soigneusement les mots. Je choisirais le mot practice plutôt que practiced. Cela a été source de confusion d’avoir à naviguer entre les deux mots.

Mais, plus important, j’insisterais davantage sur le fait que j’attends une participation. A la fin de la vidéo, au moment où aucun élève ne répond, j’ai simplement demander de recommencer. J’ai dit « tout le monde ». Dès que j’ai commencé à attendre une participation et à réclamer « encore », les élèves ont commencé à répondre de manière plus assurée. Cela m’a fait penser que « Les élèves n’attendent pas simplement que nous leur disions ce que nous voulons obtenir ; ils attendent de nous une attitude liée à nos requêtes. »

 

 


 

 

Vidéo #8

Modeler un résumé oral – CP


 

Niveau : CP - Waiakea Elementary School

Lieu : Hilo, Hawaii

Vidéaste : Dima Yaremenko

Durée : 08:00

Introduction : Lorsque les stratégies de compréhension sont introduites, elles doivent être soigneusement modelées afin que les élèves aient une bonne connaissance de la manière de procéder. Pendant le modelage, l’enseignant doit montrer et dire aux élèves comment faire. Si la démonstration est longue, il est alors utile de susciter des réponses de la part des élèves. Dans cette vidéo, le Dr Archer modèle la manière de redire oralement le contenu d’un texte documentaire en utilisant des mots clés.

Point importants :

En regardant cette vidéo :
Listez toutes les bonnes pratiques que vous avez observées.

Feedback :

Listez toutes les bonnes pratiques que vous avez observées.

Pendant la leçon, l’enseignante a :

1. Suscité des réponses par :

  • Des réponses en groupe (chorales).
  • Des réponses aux partenaires.
  • Le pouce en l’air.

2. Maintenu l’attention des élèves en :

  • Ayant préparé sa séance.
  • Utilisant un rythme soutenu.
  • Surveillant et guidant le travail en partenariat.
  • Créant un environnement positif.
  • Faisant savoir aux élèves que leurs efforts et leurs bonnes réponses ont mérité un applaudissement (l’applaudissement du papillon).

3. A modelé en :

  • Montrant et disant aux élèves comment redire.
  • Impliquant les élèves dans le récit.

4. A guidé et suivi les élèves en :

  • Se déplaçant de l’un à l’autre.
  • Utilisant la stratégie : « Se déplacer partout, regarder partout, parler à tous ».
  • En les guidant par la question : « Que se passe-t-il ensuite ? »

5. A guidé et ajusté la leçon en :

  • Demandant aux partenaires d’aider leurs camarades par la question : « Que se passe-t-il ensuite ? ».

 

 


 

 

Vidéo #9

Cause et effet – CE2


 

Guide en attente de publication

 

 


 

 

Vidéo #10

Enseigner le décodage – CP


 

Guide en attente de publication

 

 


 

 

Vidéo #11

Enseigner le décodage – GS


 

Niveau : GS - Kihei Elementary School

Lieu : Maui, Hawaii

Vidéaste : Dima Yaremenko

Durée : 12 : 38

Introduction :
Même si le but de l’enseignement de la lecture reste la compréhension, l’enseignement systématique du code doit intervenir dès les premières classes de l’école primaire pour installer les fondements sur lesquels s’appuiera la compréhension. Nous devons garder à l’esprit que le décodage est nécessaire, mais non suffisant, pour la compréhension (Les élèves ont aussi besoin d’un vocabulaire conséquent, de connaissances générales et d’une maîtrise de la langue). Il n’existe aucune stratégie de compréhension assez puissante pour compenser l’inaptitude à déchiffrer les mots.

Point importants :

En regardant cette vidéo :
1) Notez toutes les bonnes procédures pédagogiques.

Feedback :

  1. 1. Notez toutes les bonnes procédures pédagogiques.

- L’utilisation de routines.

  • Pour introduire les mots, l’enseignante a suivi les étapes suivantes pour chacun d’eux:

(En écrivant la première lettre) « Quel son ? »
(En écrivant la deuxième lettre ) « Quel son ? »
(Passant le doigt sous les deux lettres) « Cela fait ? »
(En écrivant la troisième lettre) « Quel son ? »
(Passant le doigt sous les trois lettres) « Cela fait ? »

  • En relisant la liste, l’enseignante a utilisé à nouveau une routine afin que toute « l’énergie cognitive » soit centrée sur les mots et non sur la tâche.

(En montrant le mot) « Dites ce mot. Lever le pouce quand vous connaissez ce mot. »
« Chuchotez ce mot à votre partenaire. »(L’enseignante montre individuellement).
(Désignant un mot) « Quel est ce mot ? »
(Effaçant le mot) « Quel mot a disparu ? »

- La relecture de phrases afin de parvenir à l’automatisme.

- L’insistance sur le sens pendant la lecture des mots.

- Le modelage. Ex : “curiosity”. “I wonder….”

- L’obtention de réponses (chorales, en partenariat, en levant le pouce, en montrant)

- L’aide à la compréhension par une langue claire, des répétitions, des gestes, et des démonstrations.

- Le maintien d’un climat favorable.

  • Sourire, signe d’acquiescement de la tête.
  • Encouragements verbaux.
  • Renforcement avec le jeu du mot disparu et l’applaudissement spécial.

- L’installation des élèves de derrière sur des chaises afin qu’ils puissent voir correctement.

- L’enseignement est délivré de manière engageante.

- Il y a transmission de la joie d’enseigner et de celle d’apprendre.

 

 
 
Une réalisation LSG Conseil.