L'enseignement explicite : la pédagogie des champions ! Imprimer Envoyer
La recherche - L'esprit dynamique
Écrit par Mario Richard   
Vendredi, 15 Mars 2013 17:58

Mario Richard

L'enseignement explicite : la pédagogie des champions !

Rendez-vous,  pp 14-15
automne 2012

pdf Télécharger le document

 

On a longtemps attribué les problèmes d’apprentissage des élèves en difficulté à un déficit intellectuel et les performances exceptionnelles des champions à leurs habiletés naturelles. Or, contrairement à la croyance populaire, les recherches en psychologie cognitive révèlent que les succès obtenus par les personnes les plus performantes s’expliquent par le même processus que celui qui favorise la réussite des élèves en difficulté. Dans ce court article, nous verrons que le processus mis en place par les experts dans différents domaines pour atteindre un tel niveau de virtuosité correspond à la démarche d’enseignement explicite, qui est la méthode pédagogique employée par les enseignants les plus efficaces auprès des élèves en difficulté. Nous aborderons également les possibilités d’application en classe sur le plan des attitudes à adopter et des stratégies à déployer.

 

Le talent : une conception statique

Il y a de fortes chances que très peu, sinon aucune des personnes de votre entourage soient réellement extraordinaires dans ce qu’elles font – c’est-à-dire remarquablement, exceptionnellement, incroyablement extraordinaires. Pourquoi alors ne chantent-elles pas comme Céline Dion, ne skient-elles pas comme Alexandre Bilodeau, ne patinent-elles pas comme Joannie Rochette ou n’écrivent-elles pas comme Michel Tremblay ? Confrontés à cette question, la majorité des gens répondront que c’est une question de talent. Ainsi, ces personnalités devraient les succès obtenus dans leur domaine respectif à leurs dons exceptionnels qui les distinguent du commun des mortels. Inversement, dans le même ordre d’idées, ce serait un potentiel limité qui expliquerait les difficultés scolaires vécues par les élèves aux prises avec des problèmes d’apprentissage. or, bien que de prime abord ce raisonnement apparaisse séduisant, il ne tient pas la route devant les preuves scientifiques.

Ce n’est pas le talent naturel qui permet de comprendre l’origine des performances exceptionnelles pas plus que son absence qui peut expliquer les difficultés scolaires. Cette croyance, largement répandue et bien ancrée dans la population, fait état d’une conception statique des capacités qui attribue faussement la fluidité caractérisant les prouesses des experts à un don inné. Ces experts qui nous éblouissent par leurs réalisations remarquables ont investi beaucoup de temps et d’énergie pour y arriver. L’aspect naturel, fluide et aisé des performances qu’ils accomplissent est acquis par la pratique; il ne provient pas de la génétique. Les travaux effectués par les chercheurs en psychologie cognitive révèlent que, pour devenir un expert dans quelques domaines que ce soit, il faut être prêt à s’exercer à raison de 3 à 4 heures par jour, tous les jours, pendant une dizaine d’années.

La différence entre une performance ordinaire et une performance excep­tionnelle réside dans la passion qui anime les experts et les amène à investir les 10 000 heures et plus de pratique délibérée qui leur permettent d’atteindre le niveau mondial. Cette pratique délibérée, qui se situe au cœur même de l’expertise, repose sur une démarche d’enseignement explicite conduite par un « maître enseignant ». Elle demande énormément d’effort et de concentration, elle est axée sur la rétroaction critique et vise à corriger les faiblesses repérées. Tandis que les amateurs pratiquent ce qu’ils ont déjà acquis, les experts, de leur côté, s’exercent sur ce qu’ils ne maîtrisent pas encore. Ce qui les guide est non pas une conception statique de leurs capacités, mais bien une conception dynamique que nous avons traduite par la formule suivante: « Réussite = Efforts x Stratégies » ou plus simplement : « R = E x S ».

 

L’enseignement explicite : une conception dynamique

C’est en acceptant d’investir les efforts nécessaires (E) pour améliorer ses stratégies (S) qu’une personne peut ainsi réussir (R) à actualiser son potentiel qui constitue non pas son point d’arrivée, mais bien son point de départ. Or, la pratique délibérée, qui permet de développer des champions de tous horizons, correspond dans le milieu scolaire à l’enseignement explicite, qui est la pédagogie employée par les enseignants les plus efficaces auprès des élèves en difficulté et des élèves à risque. C’est en enseignant explicitement aux élèves comment s’y prendre et en leur demandant de fournir l’effort d’appliquer les stratégies enseignées qu’on peut le mieux les aider à réussir.

En effet, avec un groupe de collaborateurs (Bissonnette, Richard, Gauthier et Bouchard, 2010), nous avons effectué une recension des écrits publiés au cours des dix dernières années dont l’objectif était d’identifier les stratégies d’enseignement efficace favorisant l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et des mathématiques auprès des élèves en difficulté de niveau élémentaire. Les résultats de cette méga-analyse révèlent que l’enseignement explicite est l’approche pédagogique qui montre l’influence la plus élevée sur le rendement des élèves. Ces conclusions corroborent d’ailleurs celles auxquelles sont arrivés les chercheurs du Réseau canadien sur le langage et l’alphabétisation (2009) dans leur document intitulé : pour un enseignement efficace de la lecture et de l’écriture.

Les résultats des recherches scientifiques viennent donc infirmer la croyance populaire selon laquelle certains individus sont nés pour la gloire alors que d’autres sont destinés à la médiocrité. L’enseignant qui croit fermement en la capacité de réussir de ses élèves et leur apprend que « Réussite = Efforts x Stratégies » peut les aider à développer une conception dynamique et les guider ainsi vers le succès. Autant la pratique délibérée permet-elle de former des champions, autant l’enseignement explicite peut-il aider les enseignants qui y recourent à favoriser la réussite du plus grand nombre.

 

 

BIBLIOGRAPHIE

- Bissonnette, S., Richard, M., Gauthier, C. et Bouchard, C. (2010). Quelles sont les stratégies d’enseignement efficaces favorisant les apprentissages fondamentaux auprès des élèves en difficulté de niveau élémentaire ? Résultats d’une méga-analyse. Revue de recherche appliquée sur l’apprentissage.

- Colvin, Geoff (2008). Talent is Overrated. New York: Portfolio.

- Coyle, Daniel (2009). The Talent Code. New York: Bantam Books.

- Dweck, Carol S. (2010). Changer d’état d’esprit. Une nouvelle psychologie de la réussite. Wavre : Mardaga.

- Réseau canadien de recherche sur le langage et l’alphabétisation (2009). Pour un enseignement efficace de la lecture et de l’écriture : une trousse d’intervention appuyée par la recherche.

 
 
Une réalisation LSG Conseil.