Efficacité de l'enseignement : l'exemple de l'enseignement explicite Imprimer Envoyer
Pédagogie Explicite - Les principes de base
Écrit par Céline Clément   
Vendredi, 03 Novembre 2017 09:10

Céline Clément
Docteur en psychologie
Professeure en psychologie et sciences de l’éducation à l’ÉSPÉ de Strasbourg
Professeure associée au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal

Efficacité de l'enseignement :
l'exemple de l'enseignement explicite

in S. Ben Abid-Zarrouk, Estimer l’efficacité en sciences de l’éducation,
Paris : L’Harmattan, pp. 133-150
2015

pdf Télécharger le document

 

 

L’étude du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) publiée en 2013 (OCDE, 2013) montrait une régression de la France pour ce qui est des compétences en mathématiques et une dégradation de l’équité du système français (OCDE, 2013, p 15). En échos, interrogé pour le quotidien Le Monde, sur le thème « Les enfants de pauvres sont-ils condamnés à l’illettrisme ? » (Paoli, 2014), Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France, pointait des éléments tout à fait intéressants. Il indiquait tout d’abord « le principe alphabétique ne va pas de soi. Il faut en enseigner explicitement tous les détails » et rajoutait que cela devait être fait « en s'adaptant au fonctionnement cognitif des élèves ». Ces éléments sont cohérents avec l’enseignement dit “explicite”, mais aussi avec l’idée que les leviers principaux à la réussite scolaire sont dans les stratégies d’apprentissage.

L’objectif de ce chapitre est de présenter brièvement et clairement, en dehors de toute polémique ce qu’est l’enseignement explicite. En effet, s’il existe des références en français (Gauthier, Bissonnette & Richard, 2007, 2013), peu ont été publiées dans des revues de pédagogie ou de sciences de l’éducation (Bissonnette, Richard & Gauthier, 2005). En dépit de la faible diffusion sur l’enseignement explicite, de nombreux a priori existent quant à ce qu’il serait. En particulier, sont véhiculées les idées selon lesquelles un enseignement explicite, donc structuré, brimerait la créativité des enseignants, aurait une incidence négative sur l’affect des élèves, ignorerait les différences individuelles, etc. (Gauthier et al., 2013). Nous proposons donc tout d’abord de rappeler quelques éléments sur les déterminants à la réussite scolaire des élèves, puis nous présenterons ce que sont l’enseignement explicite et sa mise en œuvre. Nous présenterons enfin des éléments montrant comment l’enseignement explicite peut répondre à l’inclusion d’élèves à besoins éducatifs particuliers.

Notre propos s’inscrit résolument dans l’utilisation de données probantes. Cela ne signifie pas que le chercheur n’a pas un point de vue politique vis-à-vis des données recueillies et de la méthodologie de leur recueil. Cela signifie surtout qu’il s’agit de discuter des politiques éducatives à partir d’interventions validées par une forme de preuves scientifiques, et non en fonction de croyances, de traditions ou de données non scientifiques.

 

Lire la suite

 
 
Une réalisation LSG Conseil.