Note de synthèse : Interventions pédagogiques efficaces et réussite scolaire des élèves provenant de milieux défavorisés Imprimer Envoyer
Pédagogie Explicite - Les principes de base
Écrit par Steve Bissonnette, Mario Richard, Clermont Gauthier   
Mercredi, 26 Janvier 2005 00:00

Steve Bissonnette, Mario Richard, Clermont Gauthier

Note de synthèse

Interventions pédagogiques efficaces et réussite scolaire des élèves provenant de milieux défavorisés

Revue française de pédagogie, n° 150, pp 87-141, 01.2005

pdf Télécharger le document

 


INTRODUCTION

Plusieurs études révèlent que les élèves issus de milieux socio-économiquement faibles éprouvent plus de difficulté à l’école et accusent un retard scolaire plus marqué que ceux provenant de milieux mieux nantis (Coleman, 1966 Forquin, 1982 ; Sévigny, 2003). Ces élèves risquent par conséquent d’abandon­ner davantage l’école avant l’obtention de leur diplôme d’études secondaires. De nombreuses recherches confirment en effet que ces élèves maintiennent un taux d’obtention de diplômes inférieur (Sévigny, 2003). C’est pourquoi cette clientèle a fait l’objet d’une attention particulière afin de contrer le décrochage scolaire qui la menace.

Cela a été réalisé, entre autres, par l’établissement de programmes de pré­vention du décrochage scolaire. Or, ces programmes de prévention mis en place dans les écoles secondaires n’ont, jusqu’à maintenant, produit que peu ou pas d’effets positifs sur le taux d’obtention de diplômes par les élèves à risque. À cet égard, la recherche de Janosz et Deniger révèle, à propos des programmes qué­bécois de ce type, que

Les programmes sont assez efficaces pour maintenir temporairement les élèves très à risque à l’école et pour accroître leur motivation et leur rendement scolaire. Les interventions paraissent cependant moins efficaces pour les réinté­grer au secteur régulier (mandat officiel de plusieurs des programmes évalués) ou pour les conduire à une quelconque forme de diplomation » (Janosz et Deniger, 2001 ; 71).

Par ailleurs, il a été établi que 80 % des décrocheurs ont déjà pris du retard au moment où ils abandonnent l’école (MEQ, 1991). En fait, il est possible de distinguer dans ce groupe d’élèves une première tranche d’environ 30 % qui n’a pris du retard qu’à partir du secondaire et une seconde tranche, d’approximativement 50 %, qui déjà commencé à cumuler un retard dès les études primaires (Montmarquette et Meunier, 2001). Puisque les retards scolaires à l’élémentaire semblent avoir un im­pact important sur le décrochage au niveau secondaire, il devient alors essentiel de privilégier des interventions précoces dans la scolarité des élèves.

C’est pourquoi, il importe d’identifier les pratiques pédagogiques les plus sus­ceptibles d’améliorer la performance scolaire des élèves de milieux moins nantis dont les risques de décrocher sont les plus élevés. C’est l’objectif que poursuit la présente note de synthèse. Plus précisément, notre but consiste à identifier, à l’ai­de d’études empiriques, les interventions pédagogiques efficaces favorisant la réussite scolaire des élèves provenant de milieux défavorisés. Pour ce faire, nous avons analysé 228 publications (rapports de recherches, méta-analyses, synthèses de recherches empiriques, chapitres de manuel, publications dans des revues avec comité de lecture) et découvert une convergence de résultats.

En effet, cette synthèse de recherches empiriques effectuées au cours des trente-cinq dernières années montre l’impact très positif des procédés pédago­giques faisant appel à une démarche d’enseignement explicite pour favoriser l’ac­quisition des savoirs scolaires pour les élèves issus de milieux socio-écono­miques défavorisés. Toutefois, les résultats des recherches consultées font également état de l’impact positif de la démarche d’enseignement explicite pour toutes les catégories d’élèves.

 

Lire la suite

 
 
Une réalisation LSG Conseil.