Une langue soutenue dès l’école maternelle Imprimer Envoyer
En pratique - La lecture
Écrit par Françoise Appy   
Jeudi, 25 Août 2011 12:51

Une langue soutenue dès l’école maternelle

 

Maternelle

Être au contact d’une langue soutenue en maternelle porte ses fruits des années après, avec des incidences sur la compréhension en lecture et sur la reconnaissance des mots en CM1. Voici les conclusions d’une étude publiée dans la revue Child Development.

David Dickinson, professeur en Éducation à l’université Vanderbilt et Michelle Porche, du Wellesly College se sont penchés sur l’environnement langagier d’enfants issus de milieux défavorisés dans leurs classes maternelles et ont découvert de « solides relations entre le contexte de langue en classe maternelle et les futures compétences en langue et en lecture. »

La maîtrise de la langue est largement reconnue comme très importante dans la compréhension en lecture. Mais on sait relativement peu de choses sur ce qui spécifiquement en maternelle, contribue à cette acquisition.

Cet article rapporte les résultats d’une étude longitudinale conçue pour identifier les éléments des interactions enseignant/élève à la maternelle en lien avec le développement de la langue et de la littératie. L’examen des effets directs et indirects révèle des effets persistants en CM1 sur la langue ainsi que sur  les compétences en lecture.

Les effets indirects du niveau de langage des enseignants des  classes ont été testés sur les résultats de 57 élèves de CM1 issus de milieux défavorisés dans une étude longitudinale sur les influences du milieu familial et de la classe sur la lecture. Les paroles des enseignants et les élèves ont été enregistrées puis codées pour  mesurer le contenu et la qualité des interactions verbales dans les classes maternelles.

Parmi les éléments importants issus de cette étude et qui préfigurent de bonnes compétences en littératie et vocabulaire en CM1,  on retiendra : l’utilisation par les enseignants de maternelle d’un vocabulaire soutenu pendant les temps de récréation, leur aptitude à capter l’attention par le langage, le soin mis à la correction de la langue, l’analyse des textes lus.

Certes chacun sait toute l’importance de la langue parlée en maternelle mais ces nouvelles preuves ne sont pas inutiles. Nous savons que la maîtrise de la langue est un élément essentiel dans la réussite scolaire et c’est dès la maternelle que l’on peut travailler efficacement cette discipline. Si un enfant issu d’un milieu défavorisé linguistiquement et socialement est exposé très tôt à une langue riche, on peut raisonnablement penser qu’il aura les bases pour réussir sa scolarité. Considérant que les élèves français ont un lourd horaire hebdomadaire de classe, autant en profiter pour qu’à chaque moment, y compris lors des moments ludiques, ils baignent dans une langue riche : c’est ainsi qu’ils pourront la maîtriser. Le meilleur exemple de cette souplesse est la facilité avec laquelle de tout petits enfants non francophones apprennent la langue dès qu’ils fréquentent l’école. Mais pour qu’ils acquièrent de solides bases, la langue donnée en modèle doit être correcte, riche et variée.

 
 
Une réalisation LSG Conseil.