Symposium à Montréal : L'enseignement explicite dans la francophonie Imprimer
Pédagogie Explicite - Historique du courant
Écrit par Form@PEx   
Samedi, 11 Mai 2019 00:00

6e Colloque international en éducation

Symposium

L'enseignement explicite dans la francophonie :
fondements théoriques, recherches actuelles et données probantes

Organisé par Erick Falardeau, Steve Bissonnette, Mario Richard

25-26 avril 2019
Montréal (Canada)

 

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- -- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- -- --- --- --- --- --- ---

Depuis les travaux fondateurs sur l'enseignement explicite aux États-Unis dans les années 1970 (Rosenshine, 1976), de nombreuses méta-analyses ont montré l'efficacité de cette approche qui mise sur un enseignement direct et la clarification et le découpage des stratégies à enseigner, surtout auprès des élèves en difficulté (Bissonnette, Gauthier, Richard et Bouchard, 2010 ; Graham et Harris, 2017). L'enseignement explicite est actuellement expérimenté dans plusieurs disciplines (lecture, écriture, mathématiques, sciences, etc.) et il couvre même les comportements à développer pour favoriser l'apprentissage (Bissonnette, Gauthier et Castonguay, 2017). Le milieu scolaire s'est emparé de cette méthode réputée efficace et l'a proposée aux enseignants en se donnant des assises théoriques souvent inégales. Nous souhaitons dans ce symposium faire le point sur différents travaux de recherche menés dans la francophonie et interroger leurs fondements théoriques pour identifier les formes que prend l'enseignement explicite lorsqu'il est expérimenté en classe. Ces travaux réfèrent-ils tous au même objet ? Sur quelles données probantes reposent-ils ? Quels sont les défis liés à leur implantation par les enseignants ? Ce sont autant de questions qu'aborderont les chercheurs dans ce symposium.

 

Jeudi 25 avril 2019

9h55-10h55 : La formation à l’enseignement explicite

  • Mario Richard et Marilyn Baillargeon : Les apprentissages professionnels effectués par des enseignants en exercice dans le cadre du cours de 2e cycle L’Enseignement explicite : fondements et pratiques
  • Marie Bocquillon, Antoine Derobertmasure et Marc Demeuse : Comment les futurs enseignants vérifient-ils la compréhension de leurs élèves ? Focus sur l’épine dorsale de l’enseignement explicite

11h15-12h15 : L’enseignement explicite en France

  • Steve Bissonnette et Marie Bocquillon : Réduire l’enseignement explicite à simplement enseigner plus explicitement : le cas des cousins français !
  • Bernard Appy et Françoise Appy : Les progrès de l’Enseignement Explicite en France. Historique et état des lieux

13h50-15h20 : L’enseignement explicite dans une perspective didactique

  • Céline Guilmois : Enseignement socioconstructiviste versus enseignement explicite en mathématiques : apport du contexte martiniquais à une théorie générale
  • Érick Falardeau : Fondements d’un modèle interactionniste d’enseignement explicite de l’écriture
  • Cindy Pelletier et Jean-Nicol Cliche : L’enseignement explicite de stratégies de lecture et d’écriture comme levier dans une classe d’adolescents en difficulté

15h50-16h50 : L’enseignement explicite dans une perspective didactique

  • Marie-Andrée Lord et Sophie Lord : Enseigner la justification grammaticale à travers une démarche d’enseignement explicite
  • Alain Desrochers, Monique Brodeur et Line Laplante : Le rôle de l'enseignement explicite dans le développement de la conscience phonémique et des connaissances alphabétiques chez des élèves de maternelle 5 ans en milieu défavorisé

16h55-17h55 : L’enseignement explicite dans les programmes de formation

  • Francis Djibo : Validité externe ou prédictive dans l’évaluation d’un cours ou d’un programme à l’aide du cadre de référence de l’enseignement explicite
  • Martin Bourgeois et Mylène Audet : Les attentes comportementales, ça s'enseigne

 

 

Les progrès de l’Enseignement Explicite en France
Historique et état des lieux

Françoise et Bernard APPY

 

C’est lors de la conférence donnée par Clermont Gauthier à Paris en 2005 qu’on entend parler en France pour la première fois de l’Enseignement Explicite modélisé par Barak Rosenshine trente ans plus tôt. Instituteurs dans le Gard, nous comprenons très vite l’intérêt de cette pratique pédagogique, qui réunit efficacité de l’enseignant et assise théorique solide, deux éléments propres à saper la forteresse constructiviste institutionnelle. Dès lors, par l’intermédiaire de sites Internet, nous diffusons les articles, les textes et les études portant sur l’Explicite, nous en vulgarisons les principes de base et les pratiques et nous constituons un réseau d’enseignants afin de répondre à leurs besoins de formation. Notre chemin a connu malgré tout des entraves et des difficultés. Mais, peu à peu, le lien entre enseignement efficace et Enseignement Explicite a commencé à s’établir et à s’imposer dans les esprits, y compris au plus haut niveau du ministère de l’Éducation nationale (notamment avec le ministre Jean-Michel Blanquer actuellement en fonction). Mais la rançon de cela est la tentative de récupération de l’Explicite par les tenants d’un strict enseignement traditionnel, et aujourd’hui par les militants constructivistes qui en tirent la contrefaçon d’une “découverte explicitée”.

 

 

 

Près de 1800 participants à ce 6e Colloque international

 

À l’invitation de Mario Richard, nous avons participé à ce Symposium, qui était la première rencontre internationale consacrée à l’Enseignement Explicite. Cela nous a donné l’occasion de voir de nombreux amis, dans cette ambiance si chaleureuse et sympathique particulière aux Canadiens.

 

Françoise Appy, Bernard Appy, Mario Richard

 

Montréal

 

Dans une boutique de souvenirs...