Livre : Could John Stuart Mill Have Saved Our School? (Siegfried Engelmann et Douglas Carnine) Imprimer Envoyer
Pédagogie Explicite - Direct Instruction
Écrit par Françoise Appy   
Dimanche, 29 Janvier 2012 18:52

Livre
Acheter le livre


--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- -- --- --- --- --- --- ---

Commentaire :

Voici la dernière production de deux éminents personnages en Enseignement Explicite : Siegfried Engelmann et Douglas Carnine. L’ouvrage montre à quel point ce fut une erreur d’exclure l’Éducation du monde scientifique ; il montre les conséquences que cela a eu sur les élèves jusqu’à aujourd’hui. Et explique clairement pourquoi et comment les principes logiques de Mill, redécouverts dans les années 70 par les auteurs eux-mêmes et utilisés pour concevoir le Direct Instruction, peuvent changer les choses.

John Stuart Mill aurait pu changer le cours des choses lorsqu’il a écrit System of Logic en 1843 [1]. Ce travail s’articulait autour de cinq méthodes inductives permettant de sélectionner et d’organiser des séries d’exemples afin qu’apparaissent clairement causes et conséquences. Mill pensait que sa méthode ne pouvait pas s’appliquer à l’éducation, qu’il considérait comme un art et non comme une science. Malgré tout il lui reconnaissait une aptitude à transmettre nos connaissances aux autres. Engelmann et Carnine, pensent que si au contraire les travaux de Mill avaient été reconnus utiles en éducation, beaucoup de polémiques auraient été évitées et l’efficacité aurait eu une chance d’être au rendez-vous.

L’ouvrage présente donc successivement les cinq principes logiques d’induction de Mill et leur redécouverte dans les années 70. Il détaille tout ce que ces principes induisent dans l’esprit des apprenants quand ils sont utilisés par l’enseignant. Il évoque également les possibles influences de Mill au début du XXe siècle sur John Dewey, John Watson et sur le courant béhavioriste à venir.

Un chapitre est consacré aux pratiques de découverte dans lesquelles on n’enseigne explicitement ni les procédures ni les relations, tout en attendant que les élèves les trouvent par eux-mêmes ; il montre de quelle manière les conclusions de Mill auraient pu modifier les théories de découverte, en particulier les conceptions de Jérôme Bruner.

Un autre chapitre donne un exemple de l’approche logico-empirique et décrit une séance pédagogique construite selon ces principes. Les tests empiriques disent ensuite si la séquence se prête à l’enseignement.

Enfin, le chapitre 7 identifie les différentes catégories de conséquences issues de l’actuelle orientation non scientifique qui est celle de l’éducation. Actuellement, personne dans le domaine éducatif ne parvient à comprendre ou à imaginer les résultats que pourrait donner un enseignement bien conçu.

C’est un fait avéré, les enseignants ou éducateurs au sens large refusent l’idée selon laquelle des méthodes pédagogiques logiques et scientifiques sont capables de faire de grosses différences sur les apprentissages. Cependant, des recherches exhaustives de preuves, soutiennent l’idée de l’efficacité de l’analyse logico-empirique, en particulier pour les populations à risque.

Voici donc un ouvrage qui devrait contribuer à faire céder les verrous du monde scientifique au champ éducatif. Souhaitons-lui une ample diffusion.

 


[1] Système de logique déductive et inductive, 1843. Traduction française réalisée par Louis Peisse à partir de la 6e édition britannique de 1865 (Paris : Librairie philosophique de Ladrange, 1866).

 

_________________________
Could John Stuart Mill Have Saved Our School?
Siegfried ENGELMANN et Douglas CARNINE
Attainment Company, Inc. Full Court Press, 04/2011, 182 p.

 
 
Une réalisation LSG Conseil.