Vidéo : #2 - Procédures pour la lecture – CE2 (Anita Archer) Imprimer Envoyer
En pratique - Anita Archer
Écrit par Anita Archer   
Mercredi, 04 Mai 2011 00:00

Explicit Instruction

Elementary

Anita Archer

Source : Explicit Instruction

Vidéo mise en ligne sur le site Form@PEx avec l'autorisation expresse du Dr Anita Archer

Traduction : Françoise Appy

Vidéo

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- -- --- --- --- --- --- ---

Vidéo #2

Procédures pour la lecture – CE2

 

 

Niveau : CE2 - Aloha Huber Park Elementary School

Lieu : Beaverton, Oregon

Vidéaste : Dima Yaremenko

Durée : 07:18

Introduction :
Le plus souvent, les enseignants font lire les élèves chacun à leur tour. Les inconvénients de cette pratique sont bien connus de tous : 1/ elle réduit la quantité de pratique, puisque la lecture est distribuée alternativement  à chacun,  2/ parfois les voix ne portent pas, 3/ les élèves faibles n’osent pas, 4/ certains élèves décrochent, 5/ les élèves non sollicités pour lire peuvent poser des problèmes de comportements, 6) l’ennui s’installe, et 7) encore bien d’autres que vous ajouterez vous-mêmes.
Dans cette vidéo, le Dr Archer nous rappelle simplement d’autres façons de faire lire les élèves. Bien qu’elle le fasse très rapidement pour les besoins d’une courte vidéo, ces pratiques devraient être utilisées souvent pour la relecture ultérieure de passages dans un grand ou petit groupe.

Point importants :

En regardant cette vidéo :
1)  Vous identifierez les procédures de lecture utilisées.
2) Vous noterez les autres bonnes pratiques pédagogiques.
3)  Vous réfléchirez à diverses suggestions que vous pourriez faire à l’enseignante.

Feedback :

1) Identifier les procédures de lecture utilisées.

a. Lecture silencieuse

Avantages

•   A l’école élémentaire, les élèves peuvent lire silencieusement avant de lire oralement. Le résultat est qu’ils seront plus précis et plus confiants lors de la lecture orale.
•   Les élèves ont l’opportunité de mettre en pratique leurs habiletés de décodage sur les mots inconnus.
•   Tous les élèves lisent. Cependant, sauf si de très bonne procédures sont utilisées, il y a aura toujours un certain nombre de « simulateurs de lecture silencieuse ».

Procédure (Lecture silencieuse)

•   L’enseignante indique ce qui doit être lu silencieusement.
•   Sachant qu’il y a toujours des élèves qui lisent plus vite, l’enseignant leur demande de relire une fois qu’ils ont fini.
•   L’enseignante annonce aux élèves qu’ils liront à voix basse lorsqu’il touchera leur livre ou leur dos.
•   L’enseignante se déplace dans la classe en écoutant les élèves et en collectant des données sur leur façon de lire (3. Courante et juste; 2. Juste mais non courante; 1. Ni courante ni juste).

b.  Lecture chorale

Avantages

Tous les élèves lisent.  Il y a beaucoup de pratique.
•   L’enseignante modèle une lecture expressive et courante.
•   Cela permet aux élèves faibles de se structurer. S’ils ne connaissent pas un mot, ils l’entendent.

Procédure

•   En anticipant et en sachant que certains élèves se précipitent et lisent plus vite que les autres, l’enseignante prévient : “maintenez votre voix sur la mienne”.
•   L’enseignante s’assure que tous les élèves sont au bon endroit en leur faisant placer le doigt au-dessous du premier mot et leur demande de se vérifier entre eux.
•   L’enseignante lit à allure modérée (mais aurait pu lire encore plus lentement).
•   Quand un élève ne lit pas, la classe relit une page. Ainsi, l’attente est claire : tous doivent lire.

c.  Lecture Closure

Avantages

Tous les élèves lisent. Il y a beaucoup de pratique.
•   L’enseignante modèle la lecture courante avec expression.
•   Cette pratique contient une aide intégrée pour les élèves plus faibles. S’ils ne connaissent pas un mot, ils l’entendront.
•   C’est une bonne pratique quand tous les élèves sont concentrés et le matériel prêt rapidement.
•   Une excellente pratique pour lire des énoncés de problèmes, des consignes et des instructions.

Procédure

•   L’enseignante lit un morceau du texte, s’arrête puis les élèves lisent la suite.
•   L’enseignante omet les mots les plus porteurs de sens.
•   Si deux mots vont ensemble, (ex : bande dessinée, Moyen Age )il faut omettre le deuxième.

d. Lecture à un partenaire.

Avantages

•   Cela crée beaucoup de pratique.
•   L’enseignante peut se déplacer dans la classe et surveiller la lecture des élèves.
•   Excellente procédure pour la relecture d’un passage.
•   Aide à installer un climat coopératif dans la classe.

Procédure

•   L’enseignante compose les paires avec un élève faible accompagné d’un élève moyen.
•   L’enseignant leur attribue des numéros, 1 et 2 pour la répartition des tâches.
•   Les élèves savent déjà comment corriger les erreurs des autres.
•  L’enseignante surveille en maintenant les élèves sur la tâche et en corrigeant  les erreurs de lecture orale.

2) Notez les autres bonnes pratiques pédagogiques.

•   L’enseignante revoit la prononciation et le sens des mots difficiles avant la lecture.
•   Quand fait opérer la révision du sens des mots, l’enseignante utilise une routine pédagogique afin que les élèves soient plus attentifs au terme qu’à la tâche. (a. L’enseignant pose une question. b. Les élèves lèvent le pouce quand ils connaissent la réponse. c. Les élèves chuchotent la réponse à leurs partenaires. d. Les élèves disent la réponse.)
•   L’enseignante surveille constamment les performances des élèves.
•   Quand elle introduit une stratégie, l’enseignante “pense à haute voix”.
•   Un climat positif et d’entraide est créé.

3) Pensez à toute suggestion que vous pourriez faire à l’enseignant.

•  Pendant la lecture chorale, ralentir un peu le débit pour être sûr que les élèves suivent votre rythme.
•   Lorsque vous posez une question de compréhension, suivez ces étapes :

o Posez la question.
o Donnez à chacun le temps de réfléchir.
o Permettez aux élèves de dire les réponses à leurs partenaires.
o Sollicitez un élève et demandez-lui de répondre.
o Discutez sa réponse.

 
 
Une réalisation LSG Conseil.